Capture d_écran 2018-11-28 à 11.46.44

Capture d_écran 2018-11-28 à 11.52.08

Contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiant.e.s étranger.e.s : campagne de mails, de témoignages et d’appels téléphoniques. (Mode d’emploi)

Guide pour une campagne mail : téléchargeable ici en pdf 

Contexte :

Face à l’annonce du gouvernement d’augmenter les frais d’inscription pour les étudiant.e.s étranger.e.s hors-UE, la riposte s’organise. La page facebook « On étudie ici On reste ici Coordination action interuniv » publie les prochains rendez-vous à venir sur Paris, les textes d’analyses et de mobilisation. S’il est important qu’un mouvement se structure, que s’organisent des mobilisations en physique (manifs, blocages, occupations); il est essentiel aussi de faire pression sur toutes les institutions et les individus qui ont un pouvoir pour annuler cette mesure.

Capture d_écran 2018-11-14 à 11.30.58

L’idée :

Envoyer collectivement au plus grand nombre de personnes possibles votre opposition à la réforme; et votre témoignage sur les effets que cette réforme aura sur votre vie; par mail, par lettre, par téléphone; massivement.

A quoi ça sert?

  • Sensibiliser toutes les personnes plus ou moins proches du pouvoir gouvernemental au fait que derrière leurs mesures, il y a des vies concrètes qui sont affectées. Faire en sorte que les décideurs perdent leurs soutiens et subissent une pression pour annuler la mesure.
  • Commencer à se réunir avec des personnes qui veulent agir dans la même direction, faire une action simple et concrète, apprendre à se connaître.
  • Demander un soutien aux personnes de différents échelons, identifier les ami.e.s et les ennemi.e.s, notamment au niveau local.

Capture d_écran 2018-11-29 à 15.20.53

Nous vous proposons de faire pression sur plusieurs type d’institutions et d’individus:

Capture d_écran 2018-08-29 à 16.52.45

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : c’est ce Ministère qui décidera de la hausse des frais d’inscription.

Leurs mails:

philippe.baptiste@enseignementsup.gouv.fr; nicolas.castoldi@enseignementsup.gouv.fr;
yedidia.levy-zauberman@enseignementsup.gouv.fr;
Jean-Philippe.Bourgoin@enseignementsup.gouv.fr;
 isabelle.richard@enseignementsup.gouv.fr;
Anne-sophie.barthez@enseignementsup.gouv.fr;
david.cavailloles@enseignementsup.gouv.fr;
 graig.monetti@enseignementsup.gouv.fr;
marie.francolin@enseignementsup.gouv.fr

Capture d_écran 2018-08-29 à 16.52.59

Dans votre établissement : différentes peuvent vous aider, et se faire le relais des revendications. Vous trouverez leur contact (mail et téléphone) sur le site de votre établissement. N’hésitez pas à contacter les syndicats étudiants de gauche sinon. Vous pouvez demander, comme cela a été le cas à Lille, que le Conseil d’Administration se déclare opposé à cette mesure .  Parmi ces personnes :

  • L’équipe de direction de votre établissement (Présidence et Vice-présidence notamment).
  • La Direction des Relations Internationales

Capture d_écran 2018-08-29 à 16.53.11

Les députés : il peut être utile d’envoyer des mails et d’appeler les députés de votre circonscription pour leur demander ce qu’ils ou elles comptent faire pour contrer cette mesure. Les adresses mails, twitter, numéros de tous et toutes les député.e.s sont sur le répertoire public de l’ONG VoxPublic :  https://www.voxpublic.org/spip.php?page=annuaire&cat=deputes&lang=fr

Capture d_écran 2018-08-29 à 16.53.24

Campus France : c’est l’organisme en charge de la gestion des étudiant.e.s étranger.e.s en France. Tout l’organigramme, ainsi que les adresses mails sont ici : https://www.campusfrance.org/fr/organisation-conseils-organigramme

Capture d_écran 2018-11-29 à 15.20.57

  • Faites un fichier partagé; par exemple sur un tableur en ligne comme Framacalc; avec les numéros de téléphone, les profils twitter, et les adresses mails des personnes que vous voulez contacter.
  • Organisez un moment de réunion, dans ou proche de votre établissement. Dans votre communication, pensez à traduire en plusieurs langues, et à vous assurer de la diffusion parmi les étudiant.e.s étranger.e.s. Prévoir de la bouffe et de la boisson est toujours bienvenu pour attirer les foules et passer un bon moment.
  • Prévoyez la présence de personnes capables de traduire en plusieurs langues pour aider à la rédaction si besoin.
  • Vous pouvez discuter en début de réunion des éléments que vous pouvez dire / écrire dans vos mails et dans vos appels, vous donnez des conseils. Voir par exemple une idée de modèle de lettre, page suivante.
  • APPELEZ, SPAMMEZ, ECRIVEZ ! Le but est que ce soit précis et massif. Si vous envoyez des mails à des listes, pensez à mettre en copie cachée (cci).
  • Ces moments sont l’occasion de se connaître, de nourrir la confiance et de conspirer à d’autres actions ; profitez-en !
  • Un tumblr a été lancé pour récolter des témoignages sur la manière dont l’augmentation des frais de scolarité affecterait ta vie.Envoie ton témoignage à payetesfrais@gmail.com. Ce sera publié sur https://payetesfraisdinscription.tumblr.com

Capture d_écran 2018-11-29 à 15.21.16

[Nom du destinataire]

Le lundi 19 novembre 2018, j’ai pris connaissance de la stratégie d’attractivité des étudiant·e·s étranger·e·s en France présentée par le Premier Ministre Edouard Philippe, et c’est avec inquiétude et colère que j’ai appris le projet d’augmentation des frais de scolarité des étudiants extra-communautaires. Je vous écris pour manifester mon opposition à cette mesure.

[Question 1 : qui êtes vous ? de quel pays venez-vous qu’avez-vous étudié en France ?]

[Question 2 : Importance : dites pourquoi il vous semble important que l’administration supprime cette mesure.

Exemple : Cette mesure inégalitaire m’empêcherait de  … / Si cette mesure avait été adoptée il y a quelques années, elle m’aurait tout simplement empêchée de … racontez comment la mesure vous impacterait / vous aurait impacté].

[Question 3 : Expliquez l’impact /l’importance pour vous d’un enseignement supérieur accessible]

Au-delà de mon cas personnel, ce projet est le signal d’une fermeture inquiétante de la France, tout à fait à l’opposé du slogan « Bienvenue en France »  dont il se réclame. Contre cette vision comptable et nationaliste de l’enseignement supérieur, c’est un système universitaire français ouvert, universaliste et égalitaire qu’il s’agit pour moi de défendre.

J’espère que mon mail vous incitera à vous positionner publiquement contre cette mesure et à faire ce qui est en votre pouvoir pour qu’elle ne soit pas mise en place.

[en fonction de l’interlocuteur, notamment en fonction de l’échelon local ou national, personnalisez ce paragraphe; vous pouvez par exemple demander que votre établissement communique publiquement contre cette mesure]